Plan de l'intervention devant les étudiants le 10 décembre 2008

Publié le par Collectif Psychologues Descartes

Plan

Préambule
Pourquoi cette banderole « profs en solde » ?
Opposition à ce projet de décret sur notre statut
Grève le 20 novembre, mouvement qui va en s’emplifiant, causé par ce projet et par d’autres soucis
On vient vous informer

Descriptif d’un EC aujourd’hui
Enseignement
Réunions pédagogiques (dont formation des chargés de TD)
Préparation des cours
Enseignement (dont encadrement de stage, de mémoires de recherche, de thèses), seul point défini par le décret de 84.
Préparation et surveillance des examens
Corrections de copies
Tenue des  jurys
Recherche
Veille scientifique
Préparations de protocoles, passations d’expériences
Recueil de données
Traitement des données
Rédaction d’articles et de manuel d’enseignement (appelé à disparaître car non rentable) dans des revues à fort impact
Processus de révision de ces articles
Communication des résultats
Expertises (d’articles, de projets de recherches)
Recherche de financements (ANR, privé, …)

Administration
Participation aux nombreux conseils (UFR, université, CNU, comité de sélection, …)
Gestion des UE
Gestion des diplômes
Conseils pédagogiques (L et M)
Révision des maquettes

Extraits du décret
Pouvoir démesuré du président
Principe des vases communicants
Logique d’entreprise privée
Si ce projet de modification du décret est adopté, quelques rares collègues publiant plus d'articles dans des revues plus "prestigieuses" pourront profiter d'allègements parfois conséquents de leurs activités d'enseignement, pouvant aller jusqu'à leur permettre de se consacrer exclusivement à la recherche.

Formidable, pourriez-vous dire, de récompenser ainsi l'excellence ? Mais deux problèmes majeurs surgissent aussitôt :

Premier problème : les heures d'enseignement non effectuées par ces éléments brillants ne vont pas pour autant disparaître. Mais alors, qui va s'en charger ?

Et voilà le deuxième problème : la solution concoctée par notre ministre consiste à donner à chaque président d'université le pouvoir (ceux-ci sont décidément gâtés depuis la loi LRU !) d'imposer des enseignements supplémentaires aux enseignants chercheurs ayant moins/moins bien publié. Solution simple, reprenant le principe des vases communicants ou du jeu à somme nulle. Au rebut le principe de coopération, et vive la compétition à tous les niveaux ! Ainsi, chaque semestre, selon ses "performances" en recherche, jugées au niveau local (!), chacun se verra attribuer une charge d'enseignement pouvant aller de zéro au double de la charge actuelle. Pour ceux situés du mauvais coté de la ligne rouge – comprenez "n'ayant pas les faveurs de la présidence" -, ce sera donc « travaillez plus pour gagner la même chose, et recherchez plus tout en enseignant plus si vous voulez une chance d'enseigner moins un jour"...

conséquences pour les EC et pour les étudiants
travaillez plus pour gagner la même chose, et recherchez plus tout en enseignant plus si vous voulez une chance d'enseigner moins un jour
baisse du niveau des enseignements, du niveau des diplômes
financements de la fac basée sur le taux de réussite et d’insertion professionnelle (pb en psycho, certains secteurs « non lucratifs » vont disparaître ou s’appauvrir)
risque d’augmentation des frais d’inscription
d’un point de vue plus large : destruction des services publiques, marchandisation de l’éducation (et de la santé). Un monde dans lequel chacun est en concurrence avec tous les autres. Est-ce l’avenir dans lequel vous voulez vivre ?
recherches et enseignements dépendants de logiques de profits

point sur la mobilisation des facs

Grenoble 1 et 3, Paris Descartes, Nanterre, Paris Villetaneuse, Orsay, Montpellier 3, Toulouse, Rennes 2, Paris1, Provence, Lille 1 et 3, Caen, Bourgogne, Cergy-Pontoise, Amiens…

annonce de nos formes de mobilisation à Boulogne
mesures envisagées
rétention des notes
non surveillance des examens (ie, blocage des examens)
démission de nos fonctions administratives
manifestations en direction du MESR (avec étudiants c’est mieux)
grève au second semestre ??

Signature du tract : les enseignants chercheurs mobilisés à l’Institut  de Psychologie (il faudra peut-être penser à créer un collectif si cela démarre vraiment !?)

Publié dans Nous informer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article