Motion Paris 1 du 08 janvier

Publié le par Collectif Psychologues Descartes

ASSEMBLEE GENERALE DES PERSONNELS DE l'UNIVERSITE PARIS 1
Bref compte rendu et relevé de  décisions

L'Assemblée générale des personnels de l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne s'est réunie ce jeudi 8 janvier 2009 en salle 1 au centre Panthéon et a connu une importante participation. Environ 160 personnes y ont participé, totalement ou partiellement. A un moment la salle était suffisamment bondée pour que des collègues ne puissent y entrer.
Au moment des votes, intervenus en fin de réunion on dénombrait encore une participation d'environ 80 personnes. 1- A été adopté à l'unanimité des présents (moins un refus de vote) un ensemble de rendez vous et d'actions ponctués par des étapes de caractère national : Jeudi 15 janvier - journée de mobilisation avec deux moments clés : - à l'occasion de la réception par la Ministre V. Pécresse des bureaux des sections du CNU, rassemblement rue Descartes devant le Ministère ou a proximité à 9h 30. - Assemblée générale des personnels de Paris 1 de 12h à 14h. La salle sera précisée ultérieurement. Rappelons que le "congrès" de Paris 1 (c'est-à-dire le rassemblement des trois conseils centraux : Conseil d'administration, Conseil scientifique et Conseil de la vie universitaire) se réunit le matin à 10h (salle 1, Centre Panthéon). Samedi 17 janvier : rejoindre les manifestations organisées dans le cadre de la journée de revendication nationale intersyndicale pour l?emploi dans l?ensemble du service public d?éducation.
Mardi 20 janvier : journée de grève des cours et des examens
L'organisation, le 20 janvier, d'une journée nationale d'action et de grève dans l'enseignement supérieur est en cours de discussion (dans le cadre de l?intersyndicale nationale du supérieur et de la recherche). Mais, que cela soit ou non décidé au niveau national, les enseignants de Paris 1 retiennent le principe d'une journée de grève.
Jeudi 22 janvier à 12h : Assemblée générale des personnels de Paris 1.
Jeudi 29 janvier : grève des cours et des examens dans le cadre de la journée nationale de manifestation organisée par toutes les confédérations et fédérations syndicales.
 
Par le même vote, le principe de la constitution d'une coordination sur
Paris 1 a été adopté en accompagnement de ces rendez vous.  
Celle-ci comprendra deux représentants de chacune des organisations
syndicales présentes sur Paris 1 et de trois représentants des enseignants
non syndiqués (Elisabeth Cudeville, Pascale Dubus et Maria Stavrinaki). Les
organisations syndicales étudiantes sont également invitées à y participer.
La composition définitive de cette équipe de coordination sera communiquée
très rapidement.
 
Il a été demandé notamment à cette coordination :
 
(i) de prendre contact avec les groupes homologues et/ou les collègues des
autres universités afin d'initier le processus permettant de constituer une
coordination nationale des universités françaises (on pourrait commencer par
mobiliser en ce sens les universités parisiennes). Il serait opportun que la
coordination nationale (ou
parisienne) puisse se réunir pour la première fois à la Sorbonne le 22
janvier.
 
(ii) de réfléchir et d'engager les actions d'information et de prendre
contact avec les médias afin d'expliquer et de faire connaître l'inquiétude
des personnels de l'enseignement supérieur (administratifs et enseignants)
 
(iii) de réfléchir notamment à une réunion qui aurait lieu dans le cadre de
la Sorbonne au cours de laquelle serait organisé un débat (des Etats
généraux ?) sur l'avenir du système universitaire et de recherche français
(on a évoqué l'idée d'une "Nuit de la Sorbonne").
 
2- A été voté le principe de la rétention des notes d'examen si le projet de
refonte du décret de 1984 n'est pas retiré, selon des modalités qui seront
fixées prochainement. Parmi ces modalités, a été explicitement mentionnée la
possibilité d'adresser les notes au rectorat comme cela a déjà été voté par
plusieurs enseignants au sein de Paris 1 et par plusieurs UFR ou Assemblées
générales dans d'autres universités.
 
Ce vote a été acquis à l'unanimité (moins deux voix contre et cinq refus de
vote)
 
Remarque : il a été admis que pour les étudiants ayant des statuts
particuliers (Erasmus par exemple) la rétention ne sera pas appliquée.
 
3- Le principe d'une grève à partir de la rentrée du second semestre a été
adopté si le projet de décret n'est pas abandonné par le gouvernement.
 
Ce vote a été obtenu à l'unanimité (moins un refus de vote)
 
4- A été adoptée à l?unanimité (moins un refus de vote) une motion selon
laquelle :
 
1) Par principe, aucune UFR, aucun institut, aucun centre de recherche ne
peut être déplacé dans le cadre du plan Campus Condorcet contre l?avis des
personnels intéressés.
 
2) Par conséquent, la présidence de Paris I doit s?engager à maintenir dans
leurs locaux en Sorbonne les UFR, les enseignants-chercheurs, les personnels
administratifs et les étudiants qui manifestent leur volonté d?y rester.
 
 
 
 

Publié dans Nous informer

Commenter cet article