Journal de bord (30/01/2009)

Publié le par Collectif Psychologues Descartes

JOURNAL DE BORD  DES ACTIONS ET MOTIONS

DU COLLECTIF PSYCHOLOGUES DESCARTES

Mis à jour le 30/01/2009

http://psycho-descartes.over-blog.com

 

Actions soft

Actions moins soft

Motions

 

 

Fin octobre - début novembre : début de la mobilisation à l’Institut de Psychologie, université Paris Descartes. Discussions sur le projet de décret visant à modifier notre statut professionnel (modifications du décret n°84-431 du 6 Juin 1984) en assemblées générales hebdomadaires.

 

06/11/2008 : 1ère Motion adressée à Monsieur Axel Kahn, Président de l’Université Paris Descartes ;

Les personnels de l’Institut de Psychologie réunis en Assemblée générale le Jeudi 6 Novembre 2008, expriment leur ferme opposition au Décret L 954.1 et L 954.2 relatif aux  modifications du statut des enseignants-chercheurs. Ce décret n’est que le énième avatar de projets ( cf., Rapports Espéret 2001, Belloc 2003 et Schwarz 2007) fortement rejetés dans la communauté universitaire. Sous couvert d’une « reconnaissance de tous les aspects de la mission d’enseignant-chercheur », ce décret n’a d’autre finalité que celle de gérer, à budget constant, le déficit de personnel qui résultera des suppressions d’emploi liées au non remplacement des départs en retraite, dans les Universités et les Organismes de recherche.
Ce décret instaure une modulation du service des enseignants-chercheurs, dont aucune règle ne garantit l’absence de gestion arbitraire, voire abusive, par le président d’université. Au mieux, on peut s’attendre à une concurrence interne délétère et improductive, dans laquelle l’allègement des charges d’enseignement des « gros publiants » ne tiendra qu’à l’accroissement de celles des « moins publiants », qui se verront définitivement rangés dans une catégorie dont rien ne prévoit qu’ils pourront sortir. Dans cette perspective, c’est le fondement même de la pratique universitaire - faite de collaborations, d’échanges et de concertations - qui se trouve anéanti, au profit de logiques individualistes.
Outre l’instauration infâmante d’un enseignement-punition, (les meilleurs recherchent, les autres étant toujours assez bons pour enseigner), le décret ouvre la voie à l’attribution discriminatoire de primes, la corvéabilité de personnels précaires, et il marchande le tarissement des Organismes de recherche par des récompenses symboliques (chaires « d’excellence »), et/ou autres gratifications sonnantes et trébuchantes.  
Les personnels de l’Institut de Psychologie demandent donc au Président Axel Kahn de s’opposer à ce décret et d’entamer une concertation avec l’ensemble de ses personnels, qui font exister l’université. Dans le cas contraire, la mobilisation à Paris Descartes et au niveau national ne pourra que se renforcer. 

78 signatures  (sur 110 environ !  enseignants – chercheurs à l’Institut)

 

Courant novembre : Suite des discussions sur le projet de décret visant à modifier notre statut professionnel (modifications du décret n°84-431 du 6 Juin 1984) en assemblées générales hebdomadaires + Envoi massif de lettres aux députés, sénateurs, maires, etc. pour les alerter… + Distribution de notre 1er tract aux membres de l’AERES venus évaluer nos labos.

 

20 novembre 2008 : Grève des enseignements de la part de nombreux enseignants-chercheurs de l’Institut de Psychologie de l’Université Paris Descartes. Participation à la manifestation (appel national)pour défendre l’enseignement.

 

4 décembre 2008 : 2ème Motion des Enseignants-Chercheurs

•    Ils renouvellent leur opposition au projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.
•    Ils décident de faire une journée d’action, d’information et de discussion le 10 décembre, journée de mobilisation de l’Education Nationale et de la Recherche.

•    Si le projet de décret n’est pas retiré, ils se verront dans l’obligation d’entrer en grève administrative.

 

10 décembre 2008 : Journée d'action pour informer nos étudiants, à Boulogne,  

1) En direction des étudiants, intervention systématique (de 15 à 20
min) d’un groupe d’EC au début de chaque cours de cette journée pour informer les étudiants sur les points suivants :

·   le projet de décret qui nous mobilise et ses conséquences sur l’avenir de l’université
·   la  lecture éventuelle d’un projet de motion à l’attention du CA de l’Université

·   les menaces sur la recherche et l’enseignement supérieur ;

·   les liens avec les réformes dans l’éducation en primaire et secondaire ;

·   la mastérisation de la formation des enseignants ;

·   le démantèlement du CNRS et des autres organismes publiques de recherche…

 2) Pour tous les enseignants-chercheurs, une réunion des EC à 13h dans l’amphi Halbwachs ; la présence des signataires de la motion du 6 novembre est indispensable pour débattre :
·   de la poursuite du mouvement ;

·   des modalités de la grève administrative envisagée.

 3) Pour tous, participation aux manifestations pour la défense de la recherche et de l’éducation nationale prévues ce jour-là. Action réussie en direction des Présidents d’Universités au ministère… des représentants ont été reçus et entendus !!!

 

+ Power point rédigé à l’intention des étudiants (Cf. blog)

18 décembre 2009 : 3ème Motion 

L’assemblée générale des personnels enseignants-chercheurs de l’Institut de Psychologie (Université Paris Descartes) réunie le 18 décembre 2008, réitère sa ferme opposition au décret portant sur le statut des enseignants chercheurs.

Elle appelle l’ensemble des collègues



Une nouvelle AG est convoquée le mardi 6 janvier 2009 à 12 heures.

 

Communiqué de Presse le 20 décembre 2008

 

05 janvier 2009 : MOTION DE SOLIDARITE – ETUDIANTS – ENSEIGNANTS

L’assemblée générale des personnels enseignants-chercheurs de l’Institut de Psychologie, réunie le 18 décembre 2008, a réitéré sa ferme opposition au décret portant sur le statut des enseignants chercheurs. Tant que ce projet de décret ne sera pas retiré, elle a voté une motion qui appelle l’ensemble ses collègues :

-    à ne pas assurer la surveillance des examens à la prochaine session tout en restant joignables (comme le stipulent les textes réglementaires) - unanimité moins 2 voix contre et 2 abstentions ;
-    à démissionner de toutes leurs responsabilités administratives - unanimité moins 2 abstentions.
L'objectif de ces actions est de montrer que nous avons progressivement endossé de plus en plus de responsabilités, non prévues dans nos statuts (Décret n°84-431 du 6 Juin 1984).
Ne pas assurer ces charges vise à rappeler à nos dirigeants que l’université fonctionne en partie grâce à nos bonnes volontés !!

En signant cette motion, je me déclare solidaire des enseignants-chercheurs engagés dans ces actions. 

 

 

6 janvier 2009 : 4ème Motion votée par 44 EC

qui décident de maintenir leurs actions de lutte contre le projet de décret. Tant que ce projet ne sera pas retiré :

- ils ne transmettront pas les notes d'examens ;

- ils ne tiendront pas les jurys ;

- la journée du 29 janvier sera une journée de grève déclarée, conformément aux mots d'ordre nationaux, avec entre autres le matin une Assemblée Générale réunissant tous les personnels de l'Institut et les étudiants. Lors de cette AG, sera envisagée, selon la situation à ce moment-là, une reconduction de l'ensemble de ces actions.

    Par ailleurs, ils veilleront à ce que les étudiants ne soient pas pénalisés par ces différentes actions. Ils organiseront une Assemblée Générale destinée à les informer de la mobilisation et à préparer la journée du 29.

    Enfin, ils mandatent 4 personnes pour coordonner la mobilisation avec celles d'autres structures.
Pour: 39 *  Non: 4 * Abstention: 1 * Ne prend pas part au vote : 1 (étudiante)

 

Courant janvier : Les personnes mandatées par l’AG et secondées par d’autres se rendent à des AG d’autres UFR et universités, SLR, SLU, Coordination nationale, ...  et multiplient les contacts ! + Distribution de nos 2èmes tracts aux membres de l’AERES venus évaluer nos labos.

 

15 janvier 2009 : Action – manifestation devant le ministère de la Recherche alors que la ministre a convoqué le CNU pour les « rassurer » et les convaincre…

 

Interview de notre contact presse par France Inter et passage dans l’émission de Pauchon

 

3ème tract en direction des étudiants et enseignants pour l’AG du 27 et l’amplification de la mobilisation

 

20 janvier 2009 : Manifestation Enseignement Sup. et Recherche. Banderole au nom du collectif psycho-descartes.

Poursuite des participations aux AG des autres UFR, universités, associations SLR et SLU, etc.

 

22 janvier 2009 : Inscription à la Coordination Nationale, 2 délégués de l’institut de psycho iront + 2 autres de Paris Descartes


 
Plusieurs membres du CNU assisteront à la Coordination Nationale des Universités

 

Résultats :

La coordination nationale des universités a réuni le 22 janvier 2009 des délégués provenant de quarante six universités. Elle a voté les motions suivantes :

___________

Motion n°1 :

La coordination nationale des universités, qui rassemble les représentants de 46 établissements, s'est réunie ce jeudi 22 janvier 2009 à l'Université Paris 1.

Elle condamne la mise en place d’une politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories, notamment au travers de l’individualisation des carrières, de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppressions d’emplois. Elle exige le rétablissement des postes supprimés, un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires dans les universités et les grands organismes de recherche, et soutient les mobilisations en cours.

Elle déclare que si le Ministère ne retire pas, sans préalable :

-->le projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs

-->la réforme de la formation et des concours de recrutement des enseignants du premier et du second degré

l’université française se mettra en grève totale, reconductible et illimitée : le 2 février 2009 l’université s’arrête.

Unanimité moins 3 voix contre*

* chaque université disposait de 2 voix

Motion  n°2 :

La coordination nationale a également voté l’appel immédiat à la rétention des notes, la non transmission des maquettes de formation des enseignants du premier et du second cycle et le soutien aux mouvements de grève qui ont déjà commencé ainsi que l’appel au renforcement de la mobilisation dans tous les établissements.

 Rappel :

Coordination Nationale des Universités (22/01/08) - Première jeudi 22 janvier à 11h à l’initiative de la coordination de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne qui rassemble des non syndiqués et des représentants nationaux de syndicats CGT, FSE, FSU, SGEN-CFDT, SUD, UNEF, UNSA.

- 220 personnes ont participé à cette première rencontre de la coordination nationale.

 

23 janvier 2009 : envoi d’une lettre d’information à A. Khan pour l’informer des décisions de la Coordination Nationale et de notre détermination (jour choisi par V. Pécresse pour déjeuner  avec quelques présidents d’universités, dont le nôtre…) 

 

27 janvier 2009 : 5ème Motion votée en AG par 650 EC + Etudiants

L'assemblée générale de l'institut de psychologie, réunie aujourd'hui mardi 27 janvier, rassemblant des personnels (EC, C, et BIATOS) et des étudiants (environ 650 personnes) des UFR de Psychologie, Sciences Humaines et Sociales, et IUT, a voté :

- Le soutien aux deux motions de la Coordination Nationale des Universités (contre: 3; abstention: 10);

- La grève pour le jeudi 29 (unanimité);

- La grève pour le lundi 2 février, avec convocation d'une assemblée générale ce jour à 10H45 (Amphi Fraisse) et l'organisation d'une manifestation l'après-midi. (contre: 8 ; abstentions: 42).

 

29 janvier 2009 : Manifestation nationale notamment pour la défense du service public – Grève – Institut de Psychologie fermé. + de 2 millions de français dans la rue…

 

 

 

RAPPEL : TOUS LES TRACTS, TEXTES CITES, … sont sur le blog

 http://psycho-descartes.over-blog.com

 

Publié dans Nous informer

Commenter cet article