Le dos au mur... bientôt les examens

Publié le par Collectif Psychologues Descartes


Si pendant 7 semaines de mobilisation nous n'avons obtenu qu'un aménagement insignifiant des positions de DarcoPécresse, ce n'est certainement pas en reprenant les cours et en manifestant une fois par semaine ou par mois que nous obtiendrons quoique ce soit: cela revient à signer la fin de la mobilisation sans espoir de pouvoir la reprendre dans un avenir prochain.
Quel ministre serait suffisamment idiot põur vouloir négocier quoi que ce soit avec une mobilisation en baisse ?. Nous sommes le dos au mur dans une situation tendue, face à un ministère qui a toujours cherché l'essouflement et notre seule stratégie est celle de la queue devant la boulangerie:
lorsqu'on a attendu trois quart d'heure pour acheter son pain, on ne retourne pas à la maison, on reste les 20 minutes supplémentaires afin d'entrer dans le magasin.
Nous nous rapprochons dangeureusmement du mois de mai et de la dernière ligne droit de la préparation des examens: le pouvoir peut-il prendre le risque de voir l'année complètement perdue ? Que se passera-t-il juridiquement dans ce cas ? Des procès en cascade contre les universités et des indemnités à verser aux plaignants ? Si nous tenons sur une ligne ferme, le minstère peut reculer pour éviter cette situation, dans un contexte où la mobilisation des grands centrales syndicales peut largement rebondir..

Bien cordialement,

C.L. (Paris X nanterre)

Publié dans Contributions externes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article