Die in de L'Education à la Sorbonne 27 mars à 12H30

Publié le par Collectif Psychologues Descartes

Le VENDREDI 27 MARS 2009 À 12H30 PRECISES, UN DIE-IN de l'éducation
et de la recherche est organisé place de la Sorbonne et dans le tout
le quartier environnant.

Un die-in est une action symbolique au cours de laquelle les
participants se couchent sur le sol et dans le silence. La scène,
pacifique et brève, est destinée à représenter les dangers
actuellement courus par l'université, l'éducation, la recherche.

Sont appelés à participer les enseignants-chercheurs, étudiants et
personnels administratifs des universités, les personnels de
l'éducation nationale, les chercheurs et tous ceux qui soutiennent le
service public de l'éducation et de la recherche. Elle constitue un
appel pour que le gouvernement écoute enfin les citoyens qui font
l'éducation et la recherche dans notre pays. Elle vient en soutien
aux motions votées par la Coordination Nationale des Universités.

LES MÉDIAS SERONT PRÉSENTS. L'UNIVERSITÉ SE MEURT. VENEZ NOMBREUX.

DÉROULÉ DES OPÉRATIONS :

- Vers 12h20, rendez-vous sur et autour la place de la Sorbonne  (ou,
s'il y a trop de monde, occupez les trottoirs dans les alentours,
dans les endroits les plus visibles : Bd Saint-Michel etc). Code
vestimentaire : un élément blanc (foulard, bonnet, torchon : toutes
choses utiles quand il s'agira de poser la tête au sol).

- A 12h30 pile, une corne de brune donnera le signal de départ du die-
in : toutes les personnes participant à l'action s'allongent sur le
sol, là où elles se trouvent, et ne prononcent plus un mot pendant
cinq longues minutes (évitons tout accident :  utilisez les zones de
trottoirs et non la chaussée).

- A 12h35, lorsque la corne de brume résonnera de nouveau, le die-in
est terminé. Chacun se relève et se disperse.

NB:  s'il pleut à verse, l'action est annulée (et reportée au lundi
30 à la même heure)

MERCI A CHACUN DE DIFFUSER LARGEMENT.

Ce sera très visuel : PRÉVENEZ VOS AMIIS DANS LA PRESSE (CAMÉRAS ET
PHOTOS BIENVENUES)

Publié dans Nous informer

Commenter cet article