Compte rendu de l'AG du 12/12

Publié le par Collectif Psychologues Descartes

AG du 12.12.08
environ 150 présents
L’objectif de cette AG était avant tout d’informer les étudiants, de répondre à leurs questions et de débattre sur les mesures à prendre. Par conséquent, seules quelques mesures ont été votées au terme de cette assemblée :
* Election d’une commission (8 personnes) afin de rassembler les idées, d’organiser la suite des actions et de définir des objectifs précis.
* Une nouvelle AG aura lieu la semaine prochaine afin de déterminer les conséquences à la rentrée si le décret est approuvé pendant les vacances. *****la date sera donnée sur le blog très prochainement...
* Participation à la manifestation du mardi 16 décembre ****départ sans doute en début d'après midi de l'institut donc ag doit avoir lieu avant.
* Bientôt une lettre type sera mise en ligne sur ce blog afin que chacun puisse la personnaliser (afin de ne pas être filtré) et la diffuser sur le net, à ses contacts et aux différents députés/ministres concernés. *****ça n'a pas été voté mais tu peux mettre en ligne un ou deux modèles, le tien et celui de vincent par exemple ?
Mis à part ces décisions, plusieurs questions ont été posées :
_ Il va y avoir a semaine prochaine une mobilisation lycéenne (manifestations mardi et jeudi). Doit-on s’unifier au mouvement ? Si oui quel est le sens de cette union ?
Protester contre l’ensemble des réformes de l’éducation aura plus d’impact. Ce qui semble essentiel pour l’université est ce décret, mais d’autres problèmes existent : un nombre important de décisions sont actuellement prises sur la psychologie, suppression du RASED, suppression de lits dans les hôpitaux psychiatriques, …
On peut donc continuer à se battre sur le décret, mais sans oublier les autres éléments qui nous concernent.
Mais s’il y a union des différents mouvements, il sera alors important de montrer que les universitaires sont présents.
En effet très peu de gens sont au courant de ce qui se passe pour les enseignants chercheurs, il est donc nécessaire de se démarquer afin de permettre une bonne compréhension des différentes revendications. De plus il faut rappeler que le mouvement est assez nouveau et qu’il est donc normal que l’action ne soi pas encore médiatisée. Une proposition a été faite d’utiliser facebook, dailymotion et youtube afin de relayer l’information sur ces plates formes très utilisées par l’ensemble des français.
La priorité est-elle de mobiliser la presse ? Si les actions ne sont pas spectaculaires, la presse va-t-elle se mobiliser ?
Les médias sont sous contrôle du gouvernement (et de leurs amis:)), on ne  peut donc pas attendre un grand soutient de leur part… De plus si les actions sont trop spectaculaires, plusieurs personnes ont émis des craintes que le spectaculaire passe devant les revendications. La médiatisation peut entrainer colère de l’opinion plus que la compréhension des motivations de la mobilisation. La question a été très débattue, plusieurs personnes ayant des avis très différents.
Nos enseignants relaient-ils l’information à leurs collègues ailleurs en France ?
Oui, mais cela marche plus ou moins. Difficulté à se mettre au courant. Il y a des problèmes de communication, mais cela se met en place lentement. A savoir queParis 7 se réunit la semaine prochaine.
Que font les syndicats au sein de la fac ?
Des dépêches sont envoyées toutes les semaines ainsi que des propositions d’actions.
Faire une pétition ? La faire signer dans la rue ?
10000 personnes ont déjà signé la pétition en ligne sur le blog. Possibilité de l’imprimer et d’aller la faire signer.

Il est à noter que pour le moment le décret n’est pas encore voté, que l’institut a été le 1er à faire une AG. Ce n’est qu’hier seulement que l’UFR de mathématiques de paris 5 s’est rassemblé. Il y donc un décalage par rapport aux autres composantes. On ne doit pas aller trop vite. Il y a aussi une nécessité de gérer son image. Il est facile de mobiliser les étudiants, mais on va alors dire que les enseignants manipulent les étudiants.
La grève administrative a été évoquée mais pour le moment il n’y a pas de décisions fermes. D’où la nécessité d’être présent la semaine prochaine à l’AG qui tentera de répondre aux conséquences sur la suite de l’année universitaire.




Publié dans Nous informer

Commenter cet article